Table d'Exécution


La plupart des Asset Managers intègre à leur structure ce que l’on appelle une « table de négociation interne » ou « table d’exécution » composée d’Exécution Traders dont la mission est de centraliser les ordres des Gérants de Portefeuille et de veiller à leur exécution tout en suivant un cadre réglementaire spécifique.

DONNEES CLES
  • Autrement connu sous le nom de :
Dealer, Execution Trader, ou encore même Trader

  • Salaire moyen :
A l’embauche : entre 30 K€ et 40K€
Après 3 ans : entre 60K€ et 80K€ (variable compris)

  • Formations conseillées :
M2 spécialisation Finance de marché
Recherchez les formations correspondantes

  • Expérience requise :
Une première expérience sur les marchés (assistant trader) est un plus
présentation
L’Execution Trader ne prend pas de décision d’investissement à proprement parler, sa principale mission est de veiller à la « meilleure exécution » des décisions prises par les gérants de portefeuilles. Dans ce sens il doit être très réactif, sentir le marché, et en même temps être très rigoureux.

Quand on parle de « meilleure exécution » (Best Execution en anglais), on parle de la capacité de l’Asset Manager à acheter ou vendre des actifs dans les meilleures conditions (prix, coût de l’ordre, taille, timing, qualité de la contrepartie) selon une politique d’exécution préétablie. Les ordres ne sont pas toujours aussi simples que « Achat » ou « Vente » : ordre à cours limité, ordre à seuil ou plage de déclenchement, ordre à la meilleure limite,…
La table de négociation est mise à la disposition des gérants des fonds pour la passation et la transmission des ordres. Dans ce cadre, les ordres relatifs à plusieurs fonds peuvent être groupés dans le but d’obtenir le meilleur résultat possible. Une procédure écrite définit les modalités d’affectation à priori des ordres, ainsi que les modalités de réaction en cas de situation particulière telles que des exécutions partielles.

Mission sous-jacente : faire en sorte que les gérants puissent se concentrer sur leur mission première : la recherche de la performance.
mission
  • Exécution :
Passage d’ordre sur une ou plusieurs classes d’actifs : à la différence d’un Trader classique, bien souvent très spécialisé, il est assez commun que les Execution Trader puissent intervenir sur plusieurs marchés à la fois : Action, Matières Premières, Taux, Devises,…Cash ou Dérivés
Suivi des transactions et des flux financiers.

  • Rôle d’information :
L’Execution Trader est en contact direct avec Brokers et Banques en tant que contrepartie, il est donc « dans le marché » et a ainsi un rôle de potentiel informateur pour les gérants.

  • Participation au process de sélection des contreparties :
Suivi, mesure de performance et bonne fin des opérations traitées, via des outils adéquats.
Notation des différentes contreparties (ranking broker) : classement et allocation des flux .

  • Implication dans le process de réglementation :
Les nouvelles réglementations (MIF, unbundling, …) influencent considérablement les méthodologies et les possibilités de transmission et d'exécution d'ordres.
environnement
Généralement, les Tables d’Exécution se trouvent chez des Asset Manager de certaine taille, comptant dans leur rang plusieurs gérants. Un petit Hedge Fund de 3 personnes aura plus tendance à « outsourcer » l’Execution de ces ordres à un prestataire externe.

Compétences

Parcours et métiers connexes


  • Au sein d’un Asset Manager :
  • En externe :
Où exercer ?

Recherchez les entreprises exerçant ce métier

  • Compétences fonctionnelles :
Excellente connaissance des marchés couverts, de leur organisation et des acteurs
  • Compétences techniques :
Excel, et Systèmes d’Informations
  • Compétences linguistiques :
Anglais
  • Qualités personnelles :
Dynamisme, rigueur, bonne qualités relationnelles (en interne avec les gérants, comme en externe)