Trader


Le terme de Trader, souvent présenté comme le métier phare de la salle de marché, recouvre plusieurs réalités.
Mais chacun s’accorde à dire qu’il est « l’appareil de production » du Front Office des Banques.


DONNEES CLES
  • Autrement connu sous le nom de :
Il existe plusieurs types de Traders : Prop Trader, Market Maker, Trader produits Vanilles et Trader produits structurés

  • Formations conseillés :
Diplômé bac + 5 : Grande Ecole d’Ingénieurs ou de Commerce, Formation Universitaires spécialisation Finance de Marché et/ou Mathématiques Financières
  • Expériences requise :
Un ou plusieurs stages en tant qu’Assistant Trader, à la Structuration ou en Recherche Quantitative, sont un pré-requis

présentation
Comme précisé dans l’encart « Données Clefs », il existe plusieurs types de Traders, chacun ayant ses spécificités :
  • Trader Produits Vanilles : comme son nom l’indique, il traite les produits de flux dits vanilles (actions, obligations, taux de change). Sa fonction est de fournir un prix de vente ou d’achat d’un actif donné au client de la Banque (via le Sales), et d’acheter pour le compte de ce même client l’actif en question. Une fois la position prise, le Trader doit gérer le risque porté par l’actif afin de générer un profit tout en respectant des limites d’exposition.
  • Trader Produits Structurés : sur le papier son rôle est relativement identique à celui du Trader Produits Vanilles. Néanmoins, étant donné la complexité des produits pour lesquels il fournit des prix, il se doit d’immuniser « complètement » la Banque aux risques impliqués par la vente (ou l’achat) de ce produit pour le compte du client. La composante Hedging (couverture) est aussi importante que la composante « Pricing ».
  • Market Maker : il a pour principale fonction d’assurer la liquidité de certains titres ou instruments financiers en proposant à ses clients de façon régulière et permanente des prix à l’achat et à la vente, et ce indépendamment de l’état du marché. Il n’est pas censé prendre de positions, mais déboucler sa position au plus vite une fois le deal effectué. En dehors des marchés Futures, le market-making est devenu la forme dominante d'organisation des marchés financiers.
  • Prop. Trader : à la différence des trois postes ci-dessus, le Prop-Trader (Proprietary Trader) n’intervient pas dans une logique d’investissement pour le compte de tiers (les clients de la Banque), mais d’investissement et de spéculation pour le compte de la Banque. En ce sens, il est habilité à prendre des positions sur les capitaux propres de la Banque. De manière fort logique, ce type de poste est réservé à une minorité de « seniors » grands spécialistes d’une classe d’actifs.
  • Trader Arbitragiste : comme le Prop Trader, il investit pour le compte de la Banque, mais son rôle se « limite » à l’identification des inefficiences ou décalages temporaires de marché afin d’en tirer avantage en se positionnant à très court terme sur ces différences de prix.

L’ensemble de ces acteurs ont pour point commun d’être généralement spécialisés sur une classe d’actifs particulière ainsi que sur une zone géographique.
mission
  • Création de revenus pour la Banque
  • Pricing et Cotation des produits à destination des équipes de Sales  (ne concerne pas les Prop Traders ni les Arbitragistes)
  • Gestion des risques : hedging des opérations du jour et gestion du risque « en book »
  • Développement d’idées de Trading (ou de produits pour les Traders Produits Structurés)
  • Analyse et anticipation des mouvements de marché
environnement
Les Traders sont au cœur de la salle de marché, en relation constante avec les équipes de Vente, la Structuration et les équipes d’Analyse Quantitative pour les Traders de Produits Structurés. Ils ont aussi et bien évidemment un lien constant avec les équipes « Risques ».

A la différence de ses confrères, le Prop Trader vit plus en vase clos. Il n’entretient que très peu voire pas du tout de relation avec les autres membres du Front Office, et est même bien souvent « géographiquement » situé à part. 

Compétences

Parcours et métiers connexes


  • Evolution classique :
Management d’une équipe de Trading avec une spécialisation sur un type de produit ou une zone géographique. Au fur et à mesure de l’évolution au sein du management, le spectre couvert s’agrandit.

  • Métiers connexes :
En Banque : Structuration, Quant, ou Sales
Hors-Banque : Gérant de Portefeuille ou Commercial en Asset Management

Où exercer ?

Recherchez les entreprises exerçant ce métier

  • Compétences fonctionnelles :
Très bonnes connaissances des marchés Financiers
Maîtrise des concepts mathématiques et de l’informatique
  • Compétences techniques :
Informatique (programmation VBA est un plus)

  • Compétences linguistiques :
Anglais indispensable

  • Qualités personnelles :
Forte résistance au stress, réactivité, forte capacité de concentration et d’analyse