Analyste Financier


Comme son nom l’indique, l’Analyste Financier a pour mission d’analyser financièrement des sociétés ou des actifs (matières premières,…) qu’il couvre dans le but d’émettre et de promouvoir des recommandations à la vente ou à l'achat sur ces actifs.
DONNEES CLES
  • Autrement connu sous le nom de :
Analyste, Analyste Sell-Side

  • Salaire moyen :
A l’embauche : entre 35 K€ et 45K€
Après 3 ans : entre 50 K€ et 70 K€
  • Formations conseillées :
Master Ecole de Commerce en Finance généraliste (si spécialisation : Comptabilité, Corporate Finance)
Recherchez les formations correspondantes

  • Expériences requises :
Une première expérience en Finance de Marché (analyse, recherche) ou en Finance d'Entreprise est nécessaire.

présentation
Généralement, l’Analyste Financier est spécialisé sur un secteur de l’économie (entreprise du Luxe, des médias, du secteur Bancaire / Pétrole, Métaux précieux…).

Son rôle est d’analyser en détail plusieurs valeurs/actifs cotés afin d'identifier les meilleures idées d'investissement et de les proposer aux clients de la Banque ou du Broker pour lequel il travaille directement ou par l’intermédiaire de la force de vente (les Sales). L'analyste se focalise généralement sur une analyse long-terme de l'actif étudié à travers une analyse et une recherche approfondie.
mission
Concrètement, l’analyse suit généralement un cycle en quatre temps :

  • Phase de collecte : afin d’étudier les perspectives stratégiques des sociétés étudiées ou des actifs couverts, l’Analyste doit collecter un large panel d’informations tant quantitatives que qualitatives (pour une société par exemple : résultats, développement, concurrence, modification de l’environnement réglementaire,…)
  • Phase d’analyse et de valorisation : à partir des informations collectées, l’Analyste construit et/ou met à jour un modèle de projection financière qui va lui permette de  valoriser l’entreprise / l’actif, et donc de faire une recommandation d’investissement. En contact régulier avec les sociétés analysées, il doit en comprendre les aspects financiers, les activités, la qualité du management.
  • Phase de rédaction : l’Analyste formalise le fruit de sa recherche à travers une note de recommandation/note de Broker (selon l'une des quatre grandes lignes suivantes : acheter, accumuler, alléger ou vendre). Ses recommandations se font généralement sur l’évolution du cours de l’actif à horizon de plusieurs mois.
  • Phase de commercialisation : la dimension commerciale du métier est essentielle, l'analyste vend ses idées auprès des clients internes (morning meeting, présentations internes) et externes (roadshows auprès des clients).

Parallèlement, l’Analyste doit être "branché" de manière continue au marché, et aux flux d’informations qui lui parviennent, car la moindre « news » peut avoir un impact fort sur le secteur qu’il couvre et donc ses analyses. Il y a donc dans ce métier un mix d’analyse long terme et une certaine immédiateté.
environnement

Peu nombreux, mais respectés et même redoutés selon l'autorité de leurs diagnostics, les Analystes font partie de ce que les Banques nomment la « Research ».
La qualité d’une équipe « Research », en plus de son utilité intrinsèque, représente un atout marketing important pour les « Sales » des salles marchés.

Mais les départements d'Analyse Financière n'existent pas qu'au sein des Banques. Les Brokers et certaines Sociétés de Gestion offrent aussi ce type de service à leurs clients.

Compétences

Parcours et métiers connexes


  • Evolution classique :
Elargir sa compétence sectorielle sur une zone géographique plus vaste. Par exemple passer du secteur de l’aéronautique français au secteur de l’aéronautique européen.

  • En Banque :
Les autres types de Recherche, en particulier Stratégiste, Economiste
D'autres métiers comme Sales en salle de marché sont une possibilité, ou encore se réorienter vers la Corporate Finance (Conseil en Fusion-Acquisition par exemple)

  • Hors-Banque :
Postes similaires en Asset Management, i.e. passer d’Analyste Sell-side à Analyste Buy-side

Où exercer ?

Recherchez les entreprises exerçant ce métier

  • Compétences fonctionnelles :
De solides connaissances en comptabilité, en analyse financière et en évaluation d'entreprise.

  • Compétences techniques :
Maîtrise des modèles de valorisation sous Excel
Maitrise du reste du Pack Office

  • Compétences linguistiques :
Anglais : excellent

  • Qualités personnelles :
Bonnes capacités d'analyse, de synthèse et rédactionnelles
Les grands plus : le relationnel et un certain sens de l’anticipation