DONNEES CLES
  • Autrement connu sous le nom de :
Auditeur financier, Commissaire au comptes

  • Salaire moyen :
A l’embauche : 32-43 K€ selon la formation
Après 3 ans : 41-48 K€
  • Formations conseillées :
Formation en Finance de niveau bac +5 (Université, Ecole de commerce ou d’ingénieur)

  • Expérience requise :
Une première expérience en audit dans le cadre d’un stage de césure ou de fin d’étude est la voie royale pour être recruté en tant que jeune diplômé. Toute autre expérience en contrôle de gestion ou finance d’entreprise est également appréciée.

présentation
A la différence de l’audit contractuel (mission mandatée par une entreprise pour être conseillée sur une problématique financière spécifique), l’audit légal correspond à des obligations légales qu’ont certaines entreprises de faire certifier leurs comptes, on parle de commissariat aux comptes (CAC).
 
Externe à l’entreprise, l’auditeur analyse les états financiers en vue d’en apprécier la sincérité et la régularité. Le travail ne se borne pas aux « chiffres », l’auditeur doit avoir une vision « business » des entreprises qu’il audite. Il est au cœur du tissu économique et des problématiques financières de l’entreprise. C’est pourquoi l’audit est une formation forte et solide, considérée comme un véritable tremplin pour des carrières en finance d’entreprise ou en direction financière.
mission
Une mission de commissariat aux comptes, ou d’audit légal, comprend en générale 4 phases :
  • La préparation de la mission / Définition de la stratégie d'audit :
Il s’agit d’étudier l'historique de l'entreprise, son secteur d'activité, appréhender la structure juridique de l'entreprise et son incidence sur la complexité future de la mission d'audit, définir les grands axes d'audit permettant de répondre aux exigences légales de vérification des comptes.
  • L’intérim/Revue du contrôle interne :
Cette phase consiste à évaluer le niveau de contrôle interne en analysant les procédures de contrôle et en identifiant les zones de risques.
  • L’audit des comptes :
Il s’agit d’un travail de contrôle et de vérification des comptes qui passe notamment par l’examen des calculs établis par les comptables ou contrôleurs de gestion, des inventaires de stock et la vérification de l’adéquation des comptes avec les normes comptables.
  • Les diligences légales et la finalisation :
Cette dernière phase conclut tout le travail réalisé pendant la mission et consiste à synthétiser l’information et la restituer sous forme d’un (long) document. Cette phase comprend aussi la vérification des documents juridiques légaux établis par l'entreprise.
environnement
L'audit légal fonctionne par "mission" (généralement, 1 client = 1 mission), réalisées par une équipe d'audit (classiquement : 1 assistant, 1 Manager, 1 ou plusieurs Senior Manager et 1 Partner qui certifiera les comptes).
 
L’auditeur travaille en cabinet et se déplace fréquemment chez son client où il est en relation avec toute la Direction Financière.

Compétences

Parcours et métiers connexes


  • En Cabinet :
Junior (2 ans) - Senior (2 ans) - Manager (2 à 3 ans) - Senior Manager - Partner
Consultant Transaction Services
  • Hors - Cabinet :
Expertise Comptable : Expert comptable
Direction Financière : Contrôle de gestion, auditeur interne,
Finance d’Entreprise : Fusions & Acquisitions

  • Compétences fonctionnelles :
Solide maîtrise de la finance et de la comptabilité

  • Compétences techniques :
Excel/Word

  • Compétences linguistiques :
Anglais : un bon niveau est toujours un +

  • Qualités personnelles :
Rigueur
Capacités d’analyse et de synthèse
Goût pour le travail en équipe et la relation client